Quels sont les principes des jeux d’inspiration Montessori ?

Accorder plus de la liberté aux enfants, aménager un espace convenable, les laisser se développer selon leur propre rythme… Tant de principes gouvernent la méthode Montessori dont l’efficacité n’est plus à démonter chez les professionnels de l’éducation infantile. Devant être associée à des matériels triés sur le volet, cette pédagogie mérite un coup d’oeil.

De la liberté dans un environnement convenable

Offrir une grande liberté à chaque enfant apprenant est un principe jeu montessori à la base de la méthode pédagogique éponyme. Laquelle privilégie la liberté de déplacement, de parole, de choix d’activités…, et garantit un épanouissement individuel et social pour le bénéficiaire. Parallèlement, on lui assure une multitude de voies pouvant l’amener à l’autonomie, l’autodiscipline et à la confiance en soi. Un environnement à la fois convenable, riche et structuré dans lequel l’enfant est poussé à apprendre par lui-même est proscrit. On y disposera des jeux et jouets en bois comme ceux du site de Sloli afin de développer sa curiosité naturelle. Tout éducateur est ainsi invité à organiser cet espace et à veiller à ce que le petit devienne autonome par lui-même.

L’acteur de l’apprentissage : enfant ou éducateur ?

Dans la pédagogie Montessori, l’enfant devient le propre acteur de son apprentissage. L’adulte prendra le rôle de guide et appliquera volontiers la fameuse citation : « Aide-moi à faire seul ». Encore une fois, cela nous amène à la notion de liberté tant prônée par Maria Montessori dès le départ. Toutefois, ce guide est autorisé à initier l’enfant, une seule fois, à une activité et ensuite l’observer et l’encourager. Dans cet espace d’apprentissage, l’adulte est convié à recourir le moins possible aux interventions verbales. Il y est tenu de privilégier les moyens de communications non verbales comme les gestes, les regards… Les guides les plus expérimentés arriveront facilement à démonter aux petits comment manipuler les jouets en bois comme la tour rose.

Un esprit absorbant en période sensible

L’esprit absorbant qui anime un enfant fait en sorte qu’il dispose des facultés d’adaptation largement supérieures à celles de l’adulte. Raisons pour lesquelles la fondatrice de cette méthode convie les éducateurs à miser sur l’enrichissement par tous les moyens de l’univers de l’enfant. Ce qui justifie la mise en sa disposition de jeux en bois ou autres matériels pédagogiques nantis de vertus écologiques et techniques. La mise en exergue de six périodes sensibles chez l’enfant, réparties sur ses six premières années, justifie également certaines approches Montessori. Ces étapes distinguent l’apport du langage, des mouvements, de l’ordre, des sens ou encore du comportement social dans son développement. Elles permettront à l’éducateur de suivre de près le rythme d’apprentissage, la spécificité du petit et par la suite réorganiser son environnement.

Bioviva, Planète terre : ces jeux éducatifs qui sensibilisent à l’environnement
Comment choisir une jolie dinette pour son enfant ?